Secrets d’États

Secrets d’États

Réflexion à propos de l’article paru sur France culture, “Bob Woodward : légende du journalisme américain, de Nixon à Trump”.

https://www.franceculture.fr/medias/bob-woodward-legende-du-journalisme-americain-de-nixon-a-trump

Est paru ce jour sur France culture, un article à propos du célèbre journaliste américain Bob Woodward. Je ne connaissais pas du tout cette « légende » du journalisme mais la description de l’article a attiré mon attention. Woodward « occupe une place unique dans l’histoire américaine depuis qu’il a contribué à la chute de Nixon (ancien président des Etats-Unis) dans le scandale du Watergate. Mais à 77 ans, Bob Woodward continue de faire ce qu’il sait le mieux : publier des révélations sur les présidents américains. Et Trump n’échappe pas à la règle ». Woodward à tout l’air d’agir contre les secrets d’Etats ou du moins les comportements fallacieux des Hommes d’Etat qui s’autorisent à transgresser les ordres et les lois qu’ils contribuent pourtant à faire peser sur le monde social. Son comportement pourrait s’approcher de celui des lanceurs d’alerte tels que Snowden, Assange et Manning. Au delà du fait d’être reporter choc et de faire des conférences pour lesquelles il est grassement payé, Woodward est « frappé par la contradiction entre ce que les gens montraient en public et ce qu’ils étaient en réalité ». Alors qu’un président, son gouvernement et son administration ont le rôle d’assurer la protection et le bien-être de la population, la transparence des chefs d’Etat et des administrations censés œuvrer pour l’intérêt de la nation doit être encouragée et largement instaurée. Les actes de Snowden, pourtant grand patriote, de Assange et de Manning affichent au grand jour les faces cachées des Etats et des administrations. Les révélations de Snowden ont illustré que les renseignements américains utilisaient la surveillance de masse et « s’invitaient » au plus profond de l’intimité des individus. Sous couvert de la lutte contre le terrorisme, beaucoup d’Etats et notamment les Etats-Unis se sont mis à espionner les populations. Dans ces cas là, l’Etat outre passe largement ses fonctions et le cadre du droit qu’il a pourtant établi. D’autant plus que la lutte contre le terrorisme est devenu un prétexte à l’instauration de mesures exceptionnelles qui visent à réduire les libertés et l’intimité des populations (application “Stop Covid” par exemple qui trace les individus). Finalement, ce type de révélations dont sont à l’origine Snowden, Assange, Manning mais également des personnalités comme Woodward ou encore le site d’actualité Mediapart, contribuer à exiger de l’Etat une transparence sur les questions politiques, sociales, économiques… qui concernent les populations. Je pense que ces comportements nous poussent à être exigent envers nos gouvernants et les administrations qui nous entourent. Je crois que la soit-disant complexité de la bureaucratie, des administrations et des décisions politiques ont été brandi aux yeux de tous et font dire à nombre d’entre nous que la politique c’est compliqué ou qu’il faille faire confiance aux hommes politiques parce qu’ils savent ce qu’ils font, parce qu’ils ont fait les études nécessaires. Tous ces arguments sont destinés à fabriquer une impuissance politique ou en tout cas, une impossibilité pour les populations de subjectiver les individus comme personnes capables de faire de la politique. Or, les politiques souvent ne savent pas ce qu’ils font, la crise du Covid-19 l’a bien montré en France, aux Etats-Unis, comme ailleurs dans le monde. D’ailleurs Woodward à révélé des écoutes téléphoniques sur Trump où ce dernier sous-estimait la gravité du Covid19 en disant que le virus n’était « pas plus dangereux qu’une grippe ».
Finalement, il y a quelque chose de fondamentalement démocratique dans le fait de faire paraitre des éléments confidentiels qui dénoncent les manquements des gouvernements ou des administrations. Je pense qu’il faut accorder de l’importance à ce genre de pratique et les relayer. De la même manière, il faut être vigilant et protester contre les tentatives des gouvernements de criminaliser et marginaliser ces pratiques pourtant démocratiques et dans l’exigence de la transparence politique entre les élus et les citoyens.

240 comments

Laisser un commentaire