Le tour de Bolivie en 10 jours

Le tour de Bolivie en 10 jours

Premier jour en Bolivie et première expédition au lac Titicaca et sur le site archéologique de Tiwanaku avec mon shab géographe et le driver. On est passé par toutes sortes de sentiers battus c’était chanmé… quelques bourbiers aussi faut avouer. 

 Bon allez je vais me pioter parce que demain on se lève à 6h pour faire de nouveaux bails #pourmoilemondecestunepetiteville #hmdl 

Mdrr ha ui j’oubliais, y a une gouvernante dans la maison ou je suis et elle m’appelle Don Zakaria ça me fait triper

Ce matin mon road trip en Amérique latine continu. On quitte le nord du pays et La Paz pour le sud et le Salar de Uyuni. C’est parti pour 2 jours de route et environ 700 kilomètres.
Je suis avec Don Roger ( le driver ) du premier jour et le Colonel Arturo ( mon contact ).
Leur taff consiste à poser des balises GPS à des endroits stratégiques et à étudier les mouvements des plaques tectoniques en Bolivie afin de prévoir d’éventuels séisme etc…
À noté qu’ en Amérique latine seul le Chili subit de véritables tremblements de terre.


Donc on monte dans le 4*4 avec un stock de feuilles de coca pour garder la tête sur les épaules. Ouais en fait je vous ai pas dit mais on est entre 3500 et 5000 mètres d’altitude donc ça rigole pas.
Les 2 “loustiques” qui m’accompagnent m’encouragent à mélanger la feuille de coca avec du power ade ( boisson énergisante ).
Là je les ai regardé chelou parce que l’objectif de mon voyage c’est de découvrir le métier de géographe et pas de passer une semaine entre potes complètement drogués.
Après je me suis dit ça peut quand mm être sympa donc j’ai tout ingurgité mais ça m’a rien fait… Un peu dégouté je dois dire, j’avais pas payé pour ça.
Donc “vamos” pour Uyuni où l’on roulera toute la journée sur des pistes de terres et cailloux au beau milieu de rien…


Ha si le paysage est magnifique, un mélange entre déserts, montagnes, plateaux, villes fantômes. Ça me fait penser par moment au désert du Sahara pour ceux qui connaissent. On croisera des lamas, des oiseaux fantastiques, des moutons et toutes sortes de bétail… Vu toute la viande qui y a dans ce pays je me dis que ça doit être un bain de sang le jour de l’Aid al Kabir.
Contre toute attente y a une forte communauté musulmane ici, syriens et libanais pour la plupart.
Ambiance sympa dans le 4*4 : musique traditionnelle bolivienne, puis j’ai fait jouer ma playlist.
On arrivera pas à Uyuni le soir même alors on s’est posés dans un petit hôtel et on est allés manger des ailes de poulets Hmmmhmmmmm #cestçalavie
Ce matin, levé 6h et départ à 6h30 avec une halte dans une rue du village où nous avons pris un bon petit déj local dans un froid local ( 0 degré ). En effet des tables et des bonbonnes de gaz sont disposées sur le trottoir où les passant s’arrêtent prendre un café et manger des crêpes. Bien que congelé c’était à coup sur mon meilleur petit déj depuis que je suis arrivé ici. C’est le charme du voyage.

Ah. Dans la région de la Cordillère des Andes, les peuples incas continuent d’adorer le soleil alors des champs résonnent dans toute la ville on se croirait à l’heure de l’appel à la prière dans un pays musulman #çavientdepartoutdanstoutlessens

Et voila on est reparti pour Uyuni. C’est les photos d’aujourd’hui seulement… pour vous donner un aperçu de la richesse du territoire.

Mon parcours en Bolivie

Arrivé depuis le Brésil et sa ville frontière Corumbá, je me rends à la ville bolivienne la plus proche : Puerto Quijarro.

De Puerto Quijarro, je réserve une place dans un car de nuit en direction de Santa Cruz de la Sierra.

De Santa Cruz, la plus grande ville bolivienne de l’est, je prends un avion vers La Paz pour la modique somme de 45 euros. Vous pouvez difficilement traverser les Andes en car, vous mettrez énormément de temps et vous serez malade.

De La Paz, je rejoints mon contact et nous serons désormais  en 4*4. Vous pouvez circuler en car, en bus, en stop, à vélo en Bolivie. Louer une voiture si vous le pouvez.

 

 

 

 

 

 

 

 

56 comments

Laisser un commentaire